La peine effacée

A voir ton visage
Souriant comme l'été.
Jamais on ne crois sa peine.

A gésir sur ta page
Gravant des secrets
Jamais on n'y lie ta haîne.

Et pourtant.
Et pourtant.

Tu saignes comme une épave
Diluer trop de fois
Hors des larmes.

Tu digères ton cadavre
Sur un linceul en soie
Levant ton arme.

Relèves toi.
Relèves toi.

Là. Douce rebelle.
Flattant le vent
Au creux du lit.

Là. Tu es si belle.
Fronçant le temps.
Baisant la vie.


0 envolée(s) lyrique(s):

Publier un commentaire

Dites moi tout !

Copyright © 2011 - ... - est propulsé par Blogger et aménagé par In Virgo Veritas
Smashing Magazine - Design Disease - Blog and Web - Dilectio Blogger Template