Ton matin blanc - 2

Je ne réclame rien là, à genou.
J'hume juste le parfum muscé au creux de ton aine.
Je pourrais rester des heures ainsi.
La tête posée sur ta cuisse.
Ta main abandonnée dans mes cheveux.
Toi reprenant ton souffle.
Moi, goutant sur le bout de mes doigts le jus de ta jouissance.


2 envolée(s) lyrique(s):

Mars a dit…

C'est très joliment dit.

In Virgo Veritas a dit…

Mars >
Merci et bienvenu !

Enregistrer un commentaire

Dites moi tout !

Copyright © 2011 - ... - est propulsé par Blogger et aménagé par In Virgo Veritas
Smashing Magazine - Design Disease - Blog and Web - Dilectio Blogger Template