Fantasme permanent (on the road again)

IVV en plein échauffement ©

Il me plait à penser qu'à cet instant même tu penses à moi. La main sur cette braguette qui t'enserre. Tu sais bien que ce sont mes lèvres qui voudraient s'y fermer. Je te veux comme une incandescence. Comme un refus d'obtempérer. Mais d'autres déjà te croque. Mais tu m'obsèdes. Tu es mon désir immorale.
✪✪✪
Il me plait à penser qu'à cet instant même ta queue se dresse pour moi. Que la distance qui nous sépare augmente ton désir. Tu sais bien qu'à ton prochain séjour parisien, nous nous verrons. Sagement. Ou peut être pas. Un soir, un restaurant. A défaut de m'avoir dans ton lit m'as-tu dis. Qui sait. Tu es mon désir instable.
✪✪✪
Il me plait à penser qu'à cet instant même ton regard se brouille. Qu'au seul souvenir d'avoir senti ma peau sous tes doigts, même furtivement, tu t'évades. Tu me veux tu m'enlèves. Peut être même que tu m'aimes. Je profite de tes attentions. Je les aime. Je suis amoureuse de ce sentiment d'être aimée. Mais je ne te désire pas.

3 envolée(s) lyrique(s):

Philo a dit…

Je me demande bien ce que tu es en train d'échauffer, à part nous ! :D
Tu ne le désires pas ?
Ben mince !!

L'Eronaute a dit…

C'est l'instabilité du désir qui fait la permanence du fantasme...

In Virgo Veritas a dit…

Philo >
;) hihi
Je vous assure que je voulais juste m'échauffer ;) :P
Oui... étrange...

L'Eronaute >
C'est une possibilité ;)

Enregistrer un commentaire

Dites moi tout !

Copyright © 2011 - ... - est propulsé par Blogger et aménagé par In Virgo Veritas
Smashing Magazine - Design Disease - Blog and Web - Dilectio Blogger Template