Divine et mouillée



Le froissement des particule d'air derrière moi me met en alerte.
Le reflet dans la vitre me rassure. Le matin est encore frais.
J'observe la lente renaissance de la nature sous les rayons timides.
Un printemps un brin en avance.
Ma tasse dessine des volutes de chaleur, caressant mon visage de ses vapeurs.
Ton souffle se cale au creux de mon oreille. Un petit baiser sur mon lobe. Soupir.
Tu m'enlace de ta main gauche, moulant ma poitrine dans le tissu soyeux.
Ta main droite suit la courbe de ma hanche.
Ton étreinte se ressert, plaquant mon dos contre ton torse chaud.
Les minutes suivantes sont faites de silence.
La tension glisse. Les respiration sont plus présentes.
De l'index, tu soulève le bord de ma nuisette et cours le long du plis de ma cuisse.
Un frisson. Je ferme les yeux. J'ondule.
Tu attrape un sein, flatte sa pointe érigée, croque ma nuque alors que je gémis d'aise.
Ma tasse se pose.
Ta tête se love dans ma main qui t'implore encore un baiser.
Ta main serre le moelleux de la fesse.
L'air frais s'engouffre entre mes cuisses brulantes avant que tes doigts le suivent.
Ils survolent le cours de mon ruisseau qui s'intensifie.
Ma bretelle choit. Ma poitrine libre réclame plus d'attention.
Tu me pince le téton en réponse et je crie.
Tu en profite pour m'enfoncer deux doigts d'un coup qui me cambre.
Tes dents s'accrochent à mon épaule tandis que ta main s'agite.
Je me pâme. Je ne tiens plus, mes jambes cèdent.
Je jouis dans tes mains qui me retiennent.
Je tremble quand tu me pose sur le lit.
Tu t'avance conquérant lance dressée entre mes cuisses.
Tu lèche mon con gonflé et cyprineux, je me mords les lèvres et tu me regarde avec ton sourire en coin.
Dressé sur tes genoux tu place lentement ton chibre en bonne posture.
Je sens ton gland caresser mes lèvres furieuses.
Tu t'étire puis tu remonte les mains le long de mes cuisses pour les caler sur mes hanches.
Tu me tire lentement vers toi.
Je me cambre sur ta queue.
Lent et rude bateau qui tangue.
J'aime ton corps vaincu qui pèse sur moi.

9 envolée(s) lyrique(s):

Comme une image a dit…

Splendide !

In Virgo Veritas a dit…

Comme une image >
Merci :)

Marie Tro a dit…

Whaou !!
Quel plaisir j'ai pris à lire... J'en suis toute chose...

In Virgo Veritas a dit…

Marie Tro >
J'ai moi-même pris plaisir à écrire ce texte, j'avoue ;)

Kinky a dit…

Tu lèche mon con gonflé et cyprineux...

J'aime bien ;-)

In Virgo Veritas a dit…

Kinky >
;) ça me ravit ;)

Klay a dit…

je succombe à votre plume ...

In Virgo Veritas a dit…

Klay >
Bienvenu ici :)
Merci (j'aime bien les hommes qui succombent)

bertfromsang a dit…

"ton étreinte se ressert": magnifique lapsus clavis, manière de licence -dans tous les sens de ce terme- poëtique...

Enregistrer un commentaire

Dites moi tout !

Copyright © 2011 - ... - est propulsé par Blogger et aménagé par In Virgo Veritas
Smashing Magazine - Design Disease - Blog and Web - Dilectio Blogger Template