Ce sera chaud

La lumière du jour aurait à peine baissé.
La fin d'une journée ensoleillée laissant place à un doux début de soirée.
Je me glisserais derrière une rangée du verger dans ce petit jardin, public.
A la faveur d'un tout début de saison, personne sur les bancs en ondulation.
J'attendrais adossée au mur de béton qui enclos les jardinets, cocon végétal dans sa cage.
Tu suivrais le jeu de piste jusqu'à moi.
Tu te glisserais à mes côté silencieux.
Je fermerais les yeux lorsque ta main glisserait entre mes cuisses, fébrile.
Et tu me branlerais doucement en m'embrassant. Je laisserais tomber mon livre.
Et au moment où je me tendrais tu me chuchoterais : "Bonjour".

5 envolée(s) lyrique(s):

dita a dit…

humm c'est bon à lire
et à vivre...

Philo a dit…

Mais c'est très coquin tout ça ! :D
J'aime assez le concept de la caresse d'abord, et du "Bonjour" ensuite ...
Cela m'arrive assez souvent ! ;)
Je constate que le quartier pourrait devenir assez chaud en ta présence ...

bertfromsang a dit…

à la disparition du -s, un abandon...

In Virgo Veritas a dit…

Dita >
Ha oui, c'est la mélopée du bonheur ^^
Vivment le jour béni où...

Philo >
c'est où le quartier ? ^^
C'est surtout ma cervelle qui surchauffe en ce moment ^^

Bertfromsang >
Ben.........

usclade a dit…

Au printemps dans les jardins on y voit tomber des livres et on est heures de voir qu'il est des bourgeons qui sont plus "presses" que d'autres !
:-)

Enregistrer un commentaire

Dites moi tout !

Copyright © 2011 - ... - est propulsé par Blogger et aménagé par In Virgo Veritas
Smashing Magazine - Design Disease - Blog and Web - Dilectio Blogger Template