Sans défense - 4

Je te regarde, ma distraction.
Ton corps, délié, puissant.
Mes yeux mi-clos.
Je sens déjà ton cuir sous mes doigts.
Ton poul sous ta gorge.
Tes lèvres sous mon pouce.
Ton odeur d'homme qui me réchauffe.

Je ferme les yeux et c'est ton corps qui me plaque contre le mur.
Ta main qui longe ma cuisse.
Mon souffle qui se fait court.
Ton sexe qui rugit.

Je lèche mes lèvres.
Tu es là toujours.

2 envolée(s) lyrique(s):

La Hussarde a dit…

Heureusement qu'on ne rêve pas toujours...Parfois la réalité est encore plus belle et surprenante que les pires de nos rêves les plus pires ;)

In Virgo Veritas a dit…

La hussarde >
Merci à vous de venir faire vivre mes notes régulièrement ;)
Mais il ne faut pas se fier aux apparences : il ne s'agit là que de rêverie dans le métro :p
Monsieur est descendu à Invalides. ^^

Enregistrer un commentaire

Dites moi tout !

Copyright © 2011 - ... - est propulsé par Blogger et aménagé par In Virgo Veritas
Smashing Magazine - Design Disease - Blog and Web - Dilectio Blogger Template