Les effeuillages du soir

Passer la main sur ton sexe encore sous l'emprise étroite, plus étroite.
Sentir sa forme se dessiner à mesure de mes va et vient.
Me tendre pour t'embrasser sur la pointe des pieds.
Mon cul qui s'arrondit dans ta paume.
Ses soirs sans plus que le désir ébauché.
Cette attente à te mordre.
Pas ici. Pas maintenant.
Nos ventres qui ont mangés tout l'air.
Nos mains qui reprendront la cadence.

0 envolée(s) lyrique(s):

Publier un commentaire

Dites moi tout !

Copyright © 2011 - ... - est propulsé par Blogger et aménagé par In Virgo Veritas
Smashing Magazine - Design Disease - Blog and Web - Dilectio Blogger Template