Comme un feulement

Au ceux des reins,
au creux du ventre
Vorace
Mordant
Qui me fait succomber
A tout mes penchants
Comme un soupir
dans la nuit
Comme un murmure
Le jour
Comme une envie
Comme une crise
Où je brûle...
Multiple.

9 envolée(s) lyrique(s):

Philo a dit…

Je dirais au creux des reins ... et au bout des seins ...
Superbes !

In Virgo Veritas a dit…

Philo >
Et au bout des seins, oui, tendus à leur extrême, vrillant du désir inassouvi... un crime ! ^^

PSganarel a dit…

"Feulement"
J'aime ce mot qui nous place si près de l'animalité, comme ces sensations primaires qui vous habitent!-)

bertfromsang a dit…

pleins ou déliés ces traits admirables apparaissent comme un appel à la caresse...

In Virgo Veritas a dit…

PSganarel >
C'est que j'ai l'instinct animal très développé en ce moment ^^

Bertfromsang >
Oui, un peu comme l'appel de la forêt !!
héhéhé :P

dita a dit…

c'est l'effet printemps? fin de l'hibernage..!

usclade a dit…

L'instinct animal? Il faut vite que je me déguise en lapin, moi ! !! :-)
(superbe photo... très alléchante !)

Philo a dit…

@ usclade : tu as raison de te déguiser en lapin car IVV adore s'accrocher à leur queue ! ;)

In Virgo Veritas a dit…

Dita >
Oh ouiiiiiiiiii ^^

Usclade >
hm... te voilà sorti de ta cage mon lapinou ? ;)
(vous en reprendrez bien un bout? ^^)

Philo >
Certains l'aiment chaud, d'autre juste mariné ;)

Enregistrer un commentaire

Dites moi tout !

Copyright © 2011 - ... - est propulsé par Blogger et aménagé par In Virgo Veritas
Smashing Magazine - Design Disease - Blog and Web - Dilectio Blogger Template