Encore un matin





Les pépiements dehors se sont tu malgré la fenêtre entrouverte.
Un voile y ondule portant le vent léger dans la chambre encore sombre.
Les yeux clos, j'hume l'air frais. Exact opposé de mon corps que ma main réveille doucement.
Des petits frissons me transportent.
Sur le ventre, le creux de la hanche, le plis de mon sein, sa courbe sereine, sa peau soyeuse.
Je remonte ma gorge, la ligne de mon visage, mes lèvres d'où j'aspirais l'air qui s'électrise peu à peu.
Redescente de mon cou à mon deuxième sein, léger, sensible.
Je griffe sa pointe.
Je soupire.
Tu m'observe.
Je ne sais pas depuis combien de temps tu es là.
Appuyé contre l'encadrement de la porte, un sourire en coin, mordillant le bout de ton index.
Je mordille ma lèvre en retour.
Ma main continue son parcours contournant mon nombril, glissant sous le drap couvrant mes cuisses.
Je referme les yeux quand elle atteint mon delta.
Tu t'approche et le drap tombe à mes pieds.
Tu empoigne mes chevilles et me tire à toi.
A ton désir.
Tu m'ondule alors que la ville s'agite dehors.

2 envolée(s) lyrique(s):

waid a dit…

cela fait longtemps que je n'etais pas passé .... votre plume est diablement puissante

In Virgo Veritas a dit…

Waid >
Merci pour ton passage :)
Rien de tel que l'entraînement ! ;)

Enregistrer un commentaire

Dites moi tout !

Copyright © 2011 - ... - est propulsé par Blogger et aménagé par In Virgo Veritas
Smashing Magazine - Design Disease - Blog and Web - Dilectio Blogger Template