Plus rien

Après une période sereine, glissant vers des espaces plus verts,
La courbe lentement, lentement que dis-je, brusquement,
s'est inversée. Comme un élastique qu'on relâche.
Me fouettant dans un amer discours de miel plus sucré.
C'est là que le dégoût, lui, lentement, est survenu...
C'est là que le poison, fétide, s'est pris dans ma gorge.
Rongeant comme le désespoir, de s'être, encore, trompée.
Une déception de l'âme.

6 envolée(s) lyrique(s):

PSganarel a dit…

Ne désespérez pas!
La vie est une chienne, mais elle sait parfois être belle. Soyez en sur!

usclade a dit…

De ce côté là, c'est sûr, on préfère les hauts que les bas... Mais l'avantage avec les bas, c'est qu'ils ne peuvent que nous faire remonter à la longue (longue qu'on aimerait la plus courte possible, une fois n'est pas coutume, quand même !)
Accroche-toi bien, ne fais pas durer le déplaisir !

dita a dit…

bon courage pour ce moment très désagréable .
je suis d'accord avec le commentaire d'usclade.. en avant pour la remontée..

ceci dit ton texte est très joliment écrit
tendres baisers

Anonyme a dit…

Il n'y a jamais plus rien, il y a toujours autre chose. Remonte vite.

Philo a dit…

Mon sixième sens me faisant défaut pour décrypter tes lignes, je m'abstiendrai de tout commentaire pertinent !
Sinon, je t'embrasse fort ...

In Virgo Veritas a dit…

PSganarel >
Je ne désespère point, rassurez-vous !
Je fais un état des lieux ponctuel et ponctuatoire (ça n'existe pas mais je considère que ça défini bien ma philosophie incongrue). ^^
Même si jai tendance à ne pas rater la flaque de pétrole sur le chemin, il n'en ai pas moins sûr que mes prochain pas foulerons encore l'herbe verte. Une fois la semelle décrassée ...

Usclade >
Je suis d'une nature optimiste même si ça ne transpire pas forcément la joie ici bas constament : c'est un puit dans lequel je jète sans ménagement mes sntiments les plus forts et les plus courts aussi bien que les pensées profondes (profondes). Ici je regrète juste qu'on ne me tend pas plus la main quand je me donne corps et âme. Je comprends une situation sentimentales. Pas intelletuelle.
Là je m'embrouille dans ma théorie...
Je vais méditer deux secondes.

Dita >
C'est bien pour ça que j'aime les moments de disgrâce : c'est la plus fertile des pages. Contradictoirement. l'aridité intellectuelle semble aller de paire avec l'avidité sentimentale. Du moins pour ma part.
Merci ^^
Bises roses

Noosicaa >
Non, c'est vrai c'est trompeur il n'y a pas plus rien. Il suffit de se re-servir un verre ^^
Blague à part, il ya des moment où on ne peut s'empêcher de faire focus sur un événement, sans voir tout le reste autour... désespérément flou.
Pas facile de forcer son esprit à défocaliser.

Philo >
Ha voilà, toi tu sais faire preuve de bon sens ^^
Moi même je me perds dans mes élucubrations ^^
Bises également ;)

Merci à tous pour vos mots positifs ^^

Enregistrer un commentaire

Dites moi tout !

Copyright © 2011 - ... - est propulsé par Blogger et aménagé par In Virgo Veritas
Smashing Magazine - Design Disease - Blog and Web - Dilectio Blogger Template